vendredi, 06 mars 2015 20:09

Alors oui le RSI est une banque !

En réponse à l'article publié le 23 février 2015 dans "L'EXPRESS L'ENTREPRISE" au sujet de ce qu'il convient d'appeler le "problème RSI"...

Un numéro SWIFT attribué au RSI a effectivement été "déniché" pour reprendre l'expression de l'article publié.

Pour que chacun comprenne: un code SWIFT, encore appelé code BIC, est un code attribué pour identifier de manière unique une banque ou une institution, notamment financière.

banque

Alors oui le RSI est une banque. Une banque dont le code SWIFT est: RSCNFRP1.

Convenons-en, çà va mieux en le disant.

Mais ce n'est pas fini. A la lecture de la fiche signalétique du RSI (www.openswiftcodes/rsi) force nous est de constater qu'il s'agit de la banque slovène ABANKA VIPA D.D.

Cette banque se compose d'une société-mère l'ABANKA VIPAD.D et de ses filiales AFAKTORD.O.O, ARGOLINAD.O.O, ALEASING.O.O, ANALOZBED.O.O et ANEPREMICNINED.O.O.

ABANKA exerce principalement ses activités en Slovénie où elle propose des services bancaires aux particuliers et aux entreprises.

Soucieux d'apporter une réelle information, il convient d'ajouter que cette banque a profité d'un accord de restructuration de l'Europe. (http://europa.eu/rapid/press-release_IP-14-926_fr.htm)

Alors le RSI est-il effectivement amené à payer 20 000 à 25 000 retraites comme le déclare Jean-Philippe NAUDON dans l'article évoqué ?

Il convient d'en douter. Pouvons-nous raisonnablement penser que tant d'indépendants français sont partis vivre en Slovénie et pourquoi précisément la Slovénie.

Par ailleurs car ce n'est pas fini, comment ne pas être pour le moins intrigués quand il nous est donné de constater que la Caisse Nationale du RSI participe à des activités financières avec des sociétés luxembourgeoises mais aussi des sociétés dont le siège est situé à JERSEY, paradis fiscal par excellence. (http://www.abcbourse.com/marches/financiere-figaro-sarl-communique-relatif-au-depot-d-un-projet-d-offre-publiqu_192341_PX4p.aspx)

 

Comment prétendre (mais sans jamais le prouver bien sûr) exister sur le seul fondement des dispositions du code de la sécurité sociale et en même temps, avoir des activités avec des sociétés situées dans des paradis fiscaux.

 

Lu 16311 fois Dernière modification le samedi, 12 décembre 2015 19:23

Retrouvez nous sur Facebook

Suivez nous sur Twitter

Témoignages

Par cette lettre de témoignage, je me permets de remercier vivement Mr Jean-Luc LENGLEN, président de l’APMP pour les conseils, le soutien moral ainsi que l’aide précieuse qu’il m’a apportés, ceci depuis maintenant de longues années dans les démarches administratives, médicales et ma représentation devant les divers tribunaux de France ( TCI, TASS, CNITAAT, TGI, Cour d’appel)...

Bruno .Rideau
je me permets de remercier vivement Mr Jean-Luc LENGLEN, président de l’APMP pour ...., Toulouse
Jan 04, 2015

Réalisation, maintenance et hébergement

Agence Agerix : l'informatique en toute sérénité